Catégories
Actualités

Carnet de campagne n°7

Consultez le carnet de campagne n°7 au format PDF : Union pour BARBIZON

Union pour Barbizon - Carnet de campagne n°7

Le village que nous aimons, la vie que nous voulons

Lors de la campagne électorale de 2014, et tout récemment encore, les équipes municipales sortantes ont pu catégoriser les habitants entre les « vieux barbizonnais », les « récents arrivés » ou les « bobos » qui attendraient leur « naturalisation ».

Depuis ma plus tendre enfance à Barbizon, j’ai appris que l’on était « barbizonnais » dès que l’on aimait ce village. Il n’y a pas de ghettos à Barbizon, et le village ne souhaite pas le devenir, ni le promouvoir : quelle que soit la catégorie sociale, le métier ou la provenance géographique.

Il suffit de s’asseoir au café du village, pour constater la différence des états de vie et d’origine, et pour comprendre que le village n’a pas d’un côté les « tranquilles » et de l’autre les « branchés ». Au café du coin, il n’y a que les amoureux du village et de sa vie en société.

Comprendre le vrai visage de notre village

Prendre le montant de la déclaration fiscale moyenne du village ne constitue pas une référence pour situer Barbizon comme un village privilégié.

Cette « logique » qui a été utilisée par la municipalité sortante à plusieurs reprises, est l’arbre qui cache la forêt des situations. À cet égard, la dernière étude que nous avons publiée dans notre carnet de campagne n°4, illustre bien cette mosaïque de la composition sociologique de notre village.

Quant au dynamisme du village, il faut faire confiance aux Barbizonnais qui ont voté le 15 mars dernier et qui ont placé notre liste UNION POUR BARBIZON largement en tête… pour mesurer leur motivation dans l’équilibre, entre la délité à l’esprit convivial du village et l’animation maitrisée de son développement.

Les arguments de campagne qui classifient, catégorisent, voire opposent les habitants entre eux, ne sont pas compatibles avec la responsabilité municipale à laquelle certains prétendent. Sans cette diversité, il n’y aurait pas cet écosystème, culturel, de services, de commerces, de cadre de vie et de rencontres.

C’est le bien le plus précieux de Barbizon que de développer la convivialité, les rencontres, la vie artistique : et toute manifestation qui facilite ce partage relationnel de notre village.