Liste Union pour Barbizon
avec Gérard Taponat

Pourquoi avoir constitué notre liste municipale Union pour Barbizon ?

Parce que les élections municipales sont un rendez-vous qui permet de mesurer l’audience d’un projet auprès de la population du village, la rencontre avec une équipe qui s’engage sur cette base pour six ans.

C’est l’enjeu de chaque échéance électorale municipale, que de faire un bilan, de poser les enjeux, et de rassembler le plus grand nombre possible de contributions à la vie et à la dynamique du village.

Un projet municipal ne peut également se résumer à la présentation de deux listes sortantes ou du primat du maire actuel, mais bien à la présence renouvelée d’une équipe animée autour d’un projet identifié et de compétences coordonnées.

La qualité de vie villageoise, à laquelle chacun et chacune est attachée, repose autant sur une relation proche et bienveillante, que sur des enjeux et des projets, qui conditionnent son expression.

Quel est l’intérêt de voter pour la liste Union pour Barbizon ?

Le projet que nous avons structuré autour de 12 travaux pour Barbizon est basé sur l’expérience et l’observation que nous faisons ensemble de notre village, comme habitants et comme responsables d’associations.

Nous sommes également attentifs  au retour d’expérience des Barbizonnais et des touristes qui séjournent dans l’attrait symbolique de notre village.

Pourquoi ne pas reconduire les deux équipes municipales sortantes qui se présentent ?

Parce que d’un côté, l’animation récente du village a reposé essentiellement sur un mode d’autorité où toute décision, fût-elle d’ordre secondaire, nécessitait la seule décision du maire ou d’un petit noyau d’adjoints. Cette concentration des pouvoirs a empêché nombre de délibérations, d’échanges et de discussions complémentaires ou contradictoires, sur tant de décisions villageoises.

Cette même centralisation a conduit à un certain isolement dans la représentation du village, au sein de la communauté des communes, vis-à-vis des autorités préfectorales ou seulement dans le voisinage des villages alentour.

D’autre part, la présence de deux têtes de listes sortantes illustre cette division qui s’est opérée durant la dernière mandature, et qui demeure avant tout une question de personnes plutôt que de programme.

Quel bilan de cette gestion 2014-2020 justifie la présence aujourd’hui de votre liste ?

Le premier constat à faire est celui de la baisse drastique de fréquentation touristique et culturelle du village, que l’on mesure dans les musées, dans l’hôtellerie-restauration… la baisse également du nombre d’habitants.

Le second constat a trait au choix culturel de la musique classique – d’abord – qui a consacré l’essentiel des moyens au détriment de la culture historique du village sur la peinture, sculpture, nature…

Le dernier constat significatif est celui d’une perte de la convivialité dans le village, et que l’on mesure dans les communications municipales, les décisions comminatoires, la fin des activités sportives, ou les incidents relationnels qui ont émaillé la mandature.

Nous formons un “éco-système” où chaque élément a un impact sur l’ensemble.

Vous êtes donc résolument positionnés sur le renouveau de la vie municipale de Barbizon ?

Oui, comme habitants ou résidents de Barbizon : ensemble, nous aimons notre village. Nous avons choisi d’y habiter, à la fois par l’attrait de son histoire, de sa culture et de sa nature, mais également par la qualité de la vie dans ce village et la richesse de ses relations humaines.

Oui, alors : Renouveau, Renaissance, Convivialité, d’abord !

Union pour Barbizon